Pauline Maroussia P - Photographies
Photographe Mariage Bordeaux Dordogne
LOGO_PAULINE_MAROUSSIA_P-feuille.png

Blog

PHOTOGRAPHE MARIAGE BORDEAUX• PHOTOGRAPHE COUPLE • PHOTOGRAPHE FAMILLE • PHOTOGRAPHE EVJF • PHOTOGRAPHE GROSSESSE
BORDEAUX, GIRONDE, AQUITAINE ET PARTOUT AILLEURS !

- Love Story - Martin & Manon

seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan

En ce moment, je suis un dans une période de questionnements. Sur moi. Les autres. Finalement, je me rends compte qu’on connait mal les personnes qui nous entourent. On ne connait pas leur passé, leurs expériences, leurs vécus. J’ai l’impression d’être encore plus tolérante qu’avant.
Et c’est bien de la tolérance que je veux vous parler à travers cette séance photo. Vous le savez, il y a des combats qui me sont chers : l’homosexualité, le cancer du sein. La photographie et Internet sont des armes pour toucher le plus grand nombre et sensibiliser sur des sujets importants.
J’ai rencontré Martin grâce à la course à pied. Drôle de début d’histoire, me direz-vous ! Je fais souvent des courses officielles qui sont partenaires de belles causes (la mucoviscidose, le téléthon, Parkinson, etc.) et le diffuse, la plupart du temps, sur mon Instagram. En avril, je reçois beaucoup de messages de personnes me disant de participer au run organisé par RedBull et dont Martin était le principal relayeur dans la ville de Bordeaux. L’aventure pouvait commencer !

Sensibiliser au handicap

L’accessibilité est un problème majeur : les transports en commun, métro, taxis, tous ce qui nous parait anodin, à nous, valides, est un combat de tous les jours pour les personnes à mobilité réduite. Je continue ? Les hotels dépourvu d’ascenseur. Le cinéma. Les cabines d’essayage dans les magasins. L’état des trottoirs en ville. Rien en France est fait pour facilité l’accès aux PMR.

Le non-respect face aux personnes handicapées me révolte: caisses prioritaires, places de stationnement où tout le monde se gare, ascenseurs bondés dans les gares ou les aéroports, alors qu’ils sont fait pour les fauteuils roulants qui ne peuvent pas emprunter les escalators, les critiques sur internet.. Ce ne sont que des exemples, je suis sure que Martin pourrait me dresser des listes entières…
Si nous ne sommes pas confrontés au handicap, on ne voit pas tout ça. S’il vous plait, soyez indulgent, soyez tolérant avec les personnes qui vous entoure. L’Amour rends la vie plus douce, croyez moi!

“Son caractère tragique ne lui retire en rien son incroyable occasion de construire quelque chose de grand” : le témoignage de Martin.

Pauline m'a accordé quelques lignes dans son article, je me fais donc une joie de vous apportez un peu de mon expérience. Je tiens dans un premier temps à la remercier encore une fois pour cette séance photo qui permet d'immortaliser un joli moment et ma relation avec Manon. Cette séance donne de superbes clichés, mais elle a surtout apporté un peu de chaleur à ma vie quand je sortais à peine du centre de rééducation dans lequel j'ai passé une année entière. 

Vous l'aurez compris je suis un novice dans le handicap, je suis en fauteuil roulant depuis un an et quatre mois maintenant. Victime d'un malheureux accident de plongeon le 21 août 2017, ma cervicale C5 se brise, opéré d'urgence à l'hôpital de Bayonne pendant sept longues heures, le résultat est sans appel, je suis tétraplégique

Un monde s'écroule, les questions vont se bousculer dans ma tête pendant de longs mois, je ne suis pas là pour faire l'apologie du malheur car si il y a bien une chose qui me caractérise et que je cultive quotidiennement, c'est le positivisme, qui m'a toujours habité d'ailleurs. 

J'ai refusé de sombrer malgré les phases difficiles que j'ai du affronter. J'ai été patient et fais confiance au temps qui s'avère le seul remède pour se remettre d'aplomb. Il fut bien long mais le processus de résilience s'impose de lui même, alimenté par une envie vitale de s'en sortir, j'ai retrouvé mon sourire. 

Pour cela il m'a été nécessaire de me fixer des objectifs, qui est pour moi le fil d'ariane pour aller de l'avant. À commencer par prendre le temps d'accepter, de stabiliser son état de santé, d'apprendre à composer avec son nouveau corps et ses nouvelles mécaniques. Le temps que l'on pense perdre en centre de rééducation est en réalité nécessaire pour faire une partie de son deuil. 

Les objectifs qui m'ont permis de m'en sortir, on était de sortir le plus rapidement de la structure de soins, de trouver un appartement et de reprendre mes études où j'ai eu la chance d'être accepté, sans cela je ne saurais pas trop où j'en serais dans ma vie. Ma reprise en Master 2 Marketing Stratégique à l'IAE de Bordeaux est une réelle chance car cela donne un but, j'y vais étape par étape, et ça m'a permis de bénéficier d'un logement universitaire au CROUS. C'est une formidable opportunité pour rebondir. 

Je suis heureux de me voir gagner en autonomie et d'être capable ce faire pas mal de chose seul. Si je suis redevable c'est notamment vis-à-vis de mon niveau de tétraplégie bas (C7 moteur pour les connaisseurs ). J'ai appris à ne pas me plaindre quand d'autres n'ont pas les mêmes possibilités, je relativise beaucoup et m'estime heureux de toutes les capacités dont je dispose. 

Manon a évidemment contribué à mon bonheur et s'avère la meilleure allié face à cette situation. Il n'y a pas plus déterminé et investi qu'elle. Elle fait partie des rares personnes capable d'endosser un rôle, celui d'être la petite amie de quelqu'un en fauteuil. Car oui c'est beaucoup de sacrifices et de fatigue, surtout quand on vit à 500km l'un de l'autre. Elle est une étincelle dans une abysse ténébreuse, elle a illuminé mon quotidien. Elle rêve avec moi et ne s'impose aucune barrière. Quand vous perdez toute confiance, se sentir aimer de la sorte est fantastique. 

Témoigner ici est une formidable occasion d'écrire plus longuement que sur un post instagram, que j'utilise d'ailleurs beaucoup pour sensibiliser sur le handicap à travers mon histoire. Le soutien que j'ai reçu m'a énormément apporté, j'ai galvanisé des forces en moi et j'essaye à mon tour de délivrer un message fédérateur pour qu'ensemble nous nos élevons face aux injustices de la vie. Il est important à mon sens de retrouver de l'humanité et de se soutenir tous ensemble. Donner de notre temps, de notre écoute ne nous enlève pas plus de "nous même". Cet accident m'a permis de rencontrer des gens super, à moi d'utiliser mon histoire pour m'en sortir tout en défendant ces valeurs fédératrices qui me sont chères. 

Son caractère tragique ne lui retire en rien son incroyable occasion de construire quelque chose de grand. 

seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
seance-couple-engagement-handicape-fauteuil-roulant-PaulineMaroussiaP-photographe-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan
 
seance-photo-couple-handicap-fauteuil-roulant-bordeaux-centre-lac-bleu-leognan-photographe-PaulineMaroussiaP

Merci à Marion, super fleuriste de Bordeaux, de m’avoir accompagné sur cette séance!
Sa page facebook / Son Instagram

N’hésitez pas à aller lire leur interview croisée sur le superbe blog de la Mariée sous les Étoiles